En réponse au questionnaire « Sauvons Maisons-Laffitte »

Veuillez trouver ci-dessous, de manière thématique, notre vision du futur du cheval, de tous les chevaux, à Maisons-Laffitte.

  • Nous souhaitons faire de Maisons-Laffitte le lieu incontournable du cheval de l’ouest parisien. Nous préserverons et valoriserons l’identité cité du cheval de Maisons-Laffitte.
  • La protection de notre cadre de vie est intimement liée à l’identité cité du cheval.
  • Nous voulons également recréer du lien entre le cheval et les Mansonniens, qu’ils soient cavaliers ou pas, avec un ensemble de manifestations et d’initiatives contribuant en outre à la notoriété de la ville en matière touristique.
  • Pour cela, et afin d’avoir un outil de communication et d’aide efficace, nous mettrons en place un véritable service municipal hippique, ouvert à tous, pour une collaboration active avec toutes les structures hippiques, équestres et de tourisme.

Remettre tous les chevaux dans le cœur des Mansonniens

  • Redonner vie à la mythique Fête du Cheval qui animait la ville sur 15 jours à la fin du printemps,
  • Donner la possibilité pour tout Mansonnien ou touriste d’effectuer ponctuellement et facilement une balade à cheval ou de faire faire à leurs enfants un tour de poney,
  • Généraliser l’apprentissage de l’équitation dans les écoles primaires,
  • Demander la création d’une section sportive « équitation » au collège,
  • Soutenir la mise en place d’une police à cheval, génératrice non seulement de sécurité mais aussi de lien avec la population.

Valoriser et développer les activités équestres

  • Nous souhaitons organiser davantage d’évènements de portée nationale et internationale, en lien avec la Fédération Française d’Equitation, en poursuivant la valorisation des carrières Molière.
  • Pour organiser des évènements indoor, nous mènerons une étude de faisabilité pour la construction  d’un manège couvert.
  • Ce manège, hors compétitions, accueillera également de nouvelles activités telles que équicoaching, équithérapie, cours de voltige, équitation western…
  • Nous soutiendrons les activités existantes, telles que le horse-ball, le rallye d’attelage ou la course d’endurance.
  • Il va sans dire que le service hippique sera également là pour soutenir tous les professionnels locaux du secteur (tourisme équestre, vétérinaires, maréchaux-ferrants, ostéopathes…) et aider à l’installation de nouvelles structures.

Développer l’attractivité du Centre d’Entrainement

Notre Centre d’Entrainement vient d’être rénové, grâce à une collaboration fructueuse entre France Galop et les entraineurs.

  • Nous profiterons de cet apport de modernité et de fonctionnalité pour communiquer au niveau national et européen afin d’attirer de nouveaux entraineurs.
  • Pour mieux les accueillir, nous faciliterons l’accès à la location de boxes en centralisant l’offre et la demande et nous proposerons les boxes de l’hippodrome à la location avec des baux de courte durée.

Nous resterons vigilants sur la destination des terrains libérés du Centre d’Entrainement :

  • En matière de pourcentage de terrains rendus, il convient de souligner que ce ne sont pas exclusivement des pistes mais aussi en bonne partie des réserves boisées et que les Ronds Boileau, l’Epine et la piste gazon de Penthièvre sont totalement inconstructibles.
  • La piste en sable de Penthièvre va faire l’objet d’un nouveau bail entre FG et l’ONF, sachant qu’il a fallu dissocier un lot complet de 3 parcelles (Rond de l’Epine, gazon de Penthièvre, pistes en sable) pour n’en relouer qu’une.
  • Nous avons déjà l’ébauche d’un projet pour le Rond Boileau.
  • Quant au Rond des Poulains, dont l’utilité est pourtant certaine, nous sommes mécontents que l’actuelle municipalité l’ait préempté pour le revendre et non pas le laisser à disposition des entraineurs.

Néanmoins, dans toutes ces évolutions, et comme cela avait été le cas lorsque nous avons dû abandonner les écuries du centre-ville et les magnifiques pistes en forêt (par exemple la Muette), il convient de distinguer la nécessité impérative de restructuration de l’affect et de la nostalgie.

Point particulier sur le SIAAP

  • remarque préalable : les pistes de Fromainville ont toujours existé (pistes gazon, piste en sable fibré et parcours d’obstacles) ; il y a autant de proximité du site avec la piste de Penthièvre et les écuries du Rond Sévigné,
  • notre réponse se situe dans l’organisation même du futur Plan Communal de Sauvegarde (PCS), pour l’ensemble des résidents de la commune puisque le périmètre à risque couvre un quart de notre commune dont le centre d’entrainement : ce PCS sera élargi à tous les risques naturels et industriels auxquels notre territoire peut être confronté (tempêtes, inondations, pollution et incendie liés au SIAAP …) et un dispositif d’alerte de la population sera mis en place dès notre installation à la Mairie, en anticipation de la mise en place du PCS ; il avertira en particulier la population et notamment les responsables de sites sensibles, dont les écuries.

Remettre notre hippodrome dans la course

Il est indispensable de créer des activités qui intéressent très largement les Mansonniens : nous voulons qu’ils se réapproprient l’hippodrome, véritable vecteur de rayonnement de notre ville.

Lire l’article « Remettre notre hippodrome dans la course »

Il y a deux volets aux activités envisageables sur l’hippodrome de demain :

Les courses hippiques

  • Organisation de deux meetings de cinq journées par an, soit 10 réunions au total :
    • l’un se tiendra en fin de printemps, dans le cadre de la Fête du Cheval et dans un esprit festif, accompagné d’évènements multiples,
    • l’autre se tiendra à l’automne, avec des nocturnes (pour lesquelles il y a une forte demande du PMU).
  • La ligne droite, notre joyau, sera notre spécificité; cette option de courir exclusivement en ligne droite a été retenue pour 2 raisons :
    • d’une part, nous disposons de la plus grande ligne droite d’Europe et il convient de la valoriser, en attirant des chevaux spécialistes de ces courses en provenance de tout le continent européen,
    • d’autre part cela nous permet de diviser par cinq le coût d’entretien de la piste ainsi que celui de l’organisation complète des deux meetings.
  • Nous avons chiffré poste par poste le coût total de l’organisation d’une réunion de courses et nous sommes en dessous de la somme forfaitaire allouée par FG pour l’organisation de courses Premium.
  • Cela nous évite toute pression qui consisterait à mettre rapidement en place des activités complémentaires sur l’hippodrome, étant hors de question que ce soit pour combler un gouffre financier tel qu’il est proposé par le projet de la municipalité actuelle.
  • Afin d’affiner notre projet, nous avons travaillé avec un directeur d’hippodrome et nous avons échangé avec M. Christian Maigret, Directeur Général Adjoint Finances et Organisations de FG.

Les activités de diversification

Nous restons dans l’esprit d’ouvrir l’hippodrome aux Mansonniens pour leurs loisirs et à l’activité touristique tournée vers le développement durable.

  • Nous maintiendrons le golf et étudierons son agrandissement pour permettre aux Mansonniens et aux pratiquants des communes voisines d’y pratiquer leur sport favori.
  • Nous construirons une ferme pédagogique pour permettre aux jeunes comme aux moins jeunes de se familiariser avec les animaux et de s’intéresser à la biodiversité.
  • Nous créerons un parcours de santé : sur la piste Bord de Seine : ce sentier sécurisé permettra la pratique du jogging, de la marche et du VTT; il sera équipé d’agrès et d’équipements ludiques.
  • Nous organiserons des événements culturels, historiques ou festifs: concerts, cinéma plein air, retransmissions sur écran géant etc…
  • Nous souhaitons d’ailleurs associer le restaurant panoramique à des événements publics ou privés : dîners aux courses, after-works, fêtes familiales…et ce toute l’année.
  • Nous voulons en outre offrir des espaces modulables au sein de la tribune pour des salons, expositions ou séminaires d’entreprises.
  • Nous faciliterons l’installation d’éco entreprises et les projets autour du développement durable.

En complément, un focus sur le Rond Sévigné

  • C’est malheureusement à ce jour un échec total et cuisant pour la municipalité actuelle : un seul terrain a été vendu à un entraineur, d’autres ont fini par être cédés à des particuliers …
  • Néanmoins, sur les deux terrains encore disponibles, nous souhaitons favoriser l’installation d’un centre de bien être équin, ainsi que celle d’un sellier bourrelier qui nous fait actuellement cruellement défaut !

En conclusion…

Très attaché à l’identité hippique de Maisons-Laffitte et à son cadre de vie, le projet de la liste «  Maisons-Laffitte, c’est vous » permettra de :

  • préserver la destination hippique de l’hippodrome,
  • en faire un site ouvert aux Mansonniens,
  • le transformer en une vitrine du développement durable pour renforcer l’attractivité de notre ville.