Construction d’un lycée à Maisons-Laffitte… stop à la langue de bois

En règle générale, une étude approfondie est réalisée en vue de la création d’un nouvel établissement lorsque les établissements existants sont en passe d’arriver à saturation. Pour qu’une demande soit examinée par la Région et l’inspection académique, il faut qu’il y ait environ 1 500 élèves sans réelle place.

Quelle est la situation à Maisons-Laffitte ?

A Maisons-Laffitte, environ 1 400 élèves sont scolarisés dans des collèges publics ou privés (Cocteau, Le Prieuré et l’Ermitage). Évariste Galois, à Sartrouville, est le lycée de secteur pour Maisons-Laffitte. Toutefois, nombreux sont les élèves qui choisissent des lycées à Saint-Germain-en-Laye, soit dans un établissement privé comme le lycée St Erembert (lycée privé sous contrat), ou pour quelque uns, au lycée international parce qu’ils y ont suivi à mi-temps un enseignement ou qu’ils sont bilingues. D’autres élèves poursuivent leurs études au lycée privé sous contrat l’Ermitage en continuité des études faites dans le collège de cet établissement. D’autres encore, qui choisissent des options particulières, peuvent aussi se diriger vers le lycée de Carrière sur Seine ou vers celui d’Achères.

Nous sommes donc très loin d’avoir un potentiel suffisant de lycéens pour justifier la création d’un nouvel établissement à Maisons-Laffitte.

Au surplus, compte tenu des décisions déjà prises, il n’y a pas de problème de saturation à terme au lycée de secteur Evariste Galois de Sartrouville ou même dans les autres lycées proches de notre commune : il est prévu par la Région, dans son « plan lycée », une extension de 200 places supplémentaires au lycée Evariste Galois et 600 places au lycée Les Pierres Vives (voir schéma).

Sans prendre en compte la problématique du terrain à trouver pour la construction d’un lycée, il est irresponsable de dire que seule la volonté d’un maire pourrait amener la Région à modifier son plan pluriannuel d’investissement de 5 Mds €, déjà voté pour la période 2017-2027, pour décider la construction d’un établissement public neuf à Maisons-Laffitte.